06 19 95 14 64

Chaque jour, je reçois des messages de parents me demandant des conseils pour que leurs enfants s’endorment tranquillement et de manière autonome. Il est vrai qu’un endormissement difficile peut créer des tensions et être la source de nuits compliquées. C’est pourquoi je partage avec vous dans cet article mes 10 astuces pour aider bébé à s’endormir seul et sans pleurs.

 

1 – Informer son enfant qu’il est bientôt l’heure d’aller se coucher

En tant qu’adultes, nous nous repérons dans les différents moments de la journée en regardant l’heure… Chose impossible pour les tout-petits ! Pourtant, tout comme leurs parents, ils ont besoin de repères pour comprendre qu’il est bientôt l’heure d’aller dormir

Pour ce faire, employez toujours la même formulation pour le prévenir et opter par exemple pour un sablier : “Lorsque tout le sable est tombé, c’est qu’il est temps de se mettre au lit”. N’oubliez pas également les repères visuels ! Fermez les volets de la chambre, réduisez la luminosité, etc.  

 

Beaucoup d’entre vous m’expliquent également que leurs enfants se réveillent trop tôt le matin. Entre trois et quatre ans, vous pouvez leur proposer un réveil indicateur de jour et de nuit : ainsi, ils sauront à quel moment ils peuvent se lever 

 

2 – Adopter un horaire stable pour favoriser l’endormissement autonome de bébé

Bien que votre chérubin ne sache pas lire l’heure, son cycle de sommeil se calque sur celui de l’adulte. À partir de six mois, votre bébé dort entre dix et douze heures la nuit. C’est pourquoi on recommande de coucher bébé entre 19h et 20h30 maximum, tout en respectant ses temps d’éveils et ses besoins en sommeil. Lorsque j’accompagne les parents, nous déterminons l’heure la plus propice pour endormir leurs enfants en fonction de leur rythme.  

En respectant toujours le même horaire, cela crée une habitude : votre bébé se sent en sécurité, confiant et capable de s’endormir seul. Bien évidemment, il ne s’agit pas d’être à la minute près : pas de pression donc si on couche son bébé à 19h45, alors que d’habitude il est dans son lit à 19h30 ! 

 

3 – Expliquer à son enfant le déroulement de la nuit à venir

Communiquez avec votre bébé : voici là un des conseils les plus importants ! Pourtant, il en étonne plus d’un. Sachez que votre enfant vous comprend même s’il ne sait pas encore parler. Il est donc important de lui expliquer vos attentes pour la nuit à venir et de le réconforter. Employez toujours des phrases bienveillantes :

  • Si tu as besoin de moi je suis là, mais je sais que tu es capable de t’endormir seul” ;
  • Si tu te réveilles dans la nuit, tu peux te rendormir paisiblement car je veille tout le temps sur toi”, etc.

Dans tous les cas, communiquer avec votre bébé sera toujours bénéfique !

 

4 – Mettre en place une routine pour aider bébé à s’endormir seul et sans pleurs

Les routines vont donner des repères et un cadre à votre enfant : les temps importants de sa journée vont devenir prévisibles. Résultat : il se sent rassuré ! Ainsi, instaurer une routine du soir favorise la transition entre l’éveil et le sommeil et va permettre à votre bébé de s’endormir en toute sérénité

D’ailleurs, pour apporter un côté ludique et faire participer votre tout-petit, vous pouvez lui offrir un tableau des routines. Il n’aura qu’une envie : remplir toutes ses tâches pour pouvoir aller au lit !

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur les routines à mettre en place ? Lisez mon article sur les routines et rituels à instaurer pour votre bébé !

 

5 – Adopter une attitude à la fois douce et ferme

Votre bébé a besoin d’être sécurisé avant de se coucher. Pour cela, proposez-lui une activité calme le soir venu. Vous instaurez ainsi une ambiance propice à la détente et aux confidences. Néanmoins, une attitude souple ne vous empêche pas de vous montrer ferme quand il le faut. Par exemple, on ne lit qu’une histoire avant d’aller dormir (et pas quatre ou une histoire par parent). 

Les parents ont tendance à culpabiliser en ne cédant pas. Pourtant, votre chérubin a besoin de connaître les limites pour se sentir rassuré. À vous de trouver le point d’équilibre entre souplesse et fermeté.

 

6 – Créer une ambiance apaisante le soir

Dès lors que votre bébé commence à dormir dans sa chambre, il est important que cette dernière dispose d’un espace nuit. Optez pour une ambiance cocooning avec des tons pastel, une lumière tamisée, une literie de qualité, etc. En bref, créez des espaces bien distincts dans sa chambre, où le coin nuit donnera envie à votre enfant de plonger dans les bras de Morphée

 

7 – Coucher son bébé toujours au même endroit

Comme je l’ai dit plus haut, si vous souhaitez aider votre bébé s’endormir de manière autonome, il est indispensable de lui donner des repères. Et l’un des plus importants est son lit ! En prenant l’habitude de le poser dans son lit pour dormir, votre enfant assimile que c’est à cet endroit qu’il peut s’endormir sereinement et en sécurité

Vous pouvez recréer un cocon dans son lit en y réduisant l’espace : votre nourrisson aura la sensation d’être dans un environnement semblable aux conditions in utero.

 

8 – Lire une histoire pour un endormissement serein

Lors de la mise en place du rituel du soir, la plupart des parents lisent un livre à leur tout-petit… Et c’est une très bonne idée ! En effet, la lecture d’une histoire est une activité qui : 

  • Détend votre bébé, ce qui facilite son endormissement ;
  • Offre un beau moment de complicité en famille ; 
  • Facilite la transition entre une journée agitée et une bonne nuit de sommeil.

 

9 – Allumer une veilleuse pour aider bébé à s’endormir de manière autonome

Avant deux ans, la veilleuse est surtout utile pour les adultes : vous vérifiez que tout va bien, vous cherchez les tétines, etc. Mais vers vingt-quatre mois, votre bébé commence à faire des cauchemars et l’obscurité peut devenir une source d’angoisse. Une veilleuse va donc apaiser votre enfant qui s’endormira tranquillement.

Néanmoins, si vous constatez que votre tout-petit n’a pas peur de l’obscurité, il n’est pas nécessaire de lui en proposer une.

 

10 – Remplir le réservoir affectif de bébé pour de bonnes nuits de sommeil

Pour aider bébé à s’endormir seul et sans pleurs, vous devez lui accorder des moments privilégiés, qui ne sont consacrés qu’à lui. Ces instants partagés vont remplir son réservoir affectif : il se sentira aimé et rassuré. Si votre enfant a reçu suffisamment d’attention et a partagé avec vous un temps de qualité, il pourra s’endormir de manière autonome et calmement. 

Ces quelques conseils peuvent aider votre bébé à s’endormir seul et sans pleurs ! Cependant, si vous vous sentez épuisé et que vous avez besoin de retrouver des nuits paisibles, franchissez le pas que d’autres parents ont fait avant vous : découvrez mes offres d’accompagnement.